Les différences entre B2B et B2C ?

Souhaitez-vous monter votre propre business ? Si vous souhaitez vous y lancer, vous devez vous renseigner sur certains paramètres importants. Actuellement, on a accès à plusieurs types et catégories de business, peu importe votre budget. Toutefois, il faut se rendre compte sur le fait que certains sont des B2B et d’autres des B2C.

Le B2B ou business interentreprises

Le B2B, signifiant Business to Business, concerne une vente entre deux entreprises ou sociétés. La relation entre elles se développe petit à petit et peut durer pendant une période assez longue. Cela implique la longévité du processus de vente. Généralement, la prise de décision dans ce concept nécessite l’approbation de plusieurs participants vu qu’il s’agit d’un contexte d’entreprise. La plupart du temps, la vente de produits se fait en gros. Les produits mis en vente vont être présentés sur le marché ou être transformés en nouveaux produits. Les produits les plus recherchés tournent autour des outillages ou des machines qui ont pour but de faire tourner l’entreprise acheteur.

Le B2C ou le business avec les consommateurs

Le Business to Customer, abrégé sous B2C, se définit comme étant une vente pratiquée auprès des consommateurs. Les produits mis en vente sont des produits à consommer ou à utiliser directement dans la vie quotidienne des consommateurs. C’est en quelque sorte un commerce de détail. C’est l’un des critères qui font les différences entre B2B et B2C. À part cela, comparé au B2B, le cycle de vente dans le B2C a une durée plus courte, car il s’agit d’une vente directe. Le système d’approbation du B2C n’exige que l’approbation de quelques participants. Ces derniers sont les consommateurs ou acheteurs et les vendeurs. Le B2C est le système de vie quotidienne que tout le monde adopte pour assurer la survie alimentaire.

Les points de ressemblance entre le B2B et le B2C

Les différences entre B2B et B2C sont nombreuses. Elles peuvent concerner le délai, le type de business, les participants, etc. Toutefois, les 2 systèmes peuvent se ressembler sur certains points. Ils peuvent notamment développer l’obligation de la définition d’une stratégie de vente pour faire affaire. Le marketing est pratiqué dans tous les deux types de business, c’est une condition de nécessité pour les deux. Peu importe le type de vente, le service clientèle est toujours présent. C’est un facteur primordial pour avoir l’avis des acheteurs, et ce, afin d’améliorer les ventes et ainsi d’augmenter le chiffre d’affaires.

E-business : la tendance « location » remplace l’achat
E-commerce : vers une sécurisation de paiement toujours plus poussée