Comment savoir si un site internet est fiable ?

site internet

De nombreuses personnes utilisent Internet pour trouver des informations ou acheter un produit. Lorsqu’on fait des achats en ligne, on n’est jamais à l’abri d’une escroquerie. C’est pourquoi la vérification d’un site internet est importante, voire indispensable pour les internautes. Cependant, cette démarche n’est pas toujours évidente pour tout le monde. Parfois, on ignore les détails à prendre en compte pour être sûr de la fiabilité d’un site web.

Voici 3 points pour vérifier la fiabilité d’un site pour plus de sérénité afin d’éviter les sites malveillants.

Utiliser des outils en ligne !

Pour éviter de se faire avoir, l’utilisation d’un outil adapté est recommandée. Il existe de nombreux outils en ligne qui permettent d’obtenir plus de précision sur un site web. Certains sont même gratuits, comme franceverif.fr. Il s’agit d’une extension créée par Laurent Amar, à installer sur un navigateur comme Chrome ou Safari. Cet outil est très pratique pour effectuer des achats sur le web. Il vous permet de connaître les différences de prix d’un produit d’une entreprise à l’autre.

Depuis la pandémie, les boutiques en ligne sont de plus en plus répandues et deviennent un mode d’achat pour la société moderne. Pour consommer particulièrement un produit en ligne, il faut avoir le réflexe de vérifier un site web. Grâce aux outils, il est plus facile de comprendre où vont les données personnelles et l’argent. Généralement, ces outils sont faciles à utiliser et en quelques clics, les résultats s’affichent.

Analyser le site web manuellement !

Bien sûr, vous pouvez vérifier un site web manuellement. Une mauvaise grammaire et une mauvaise orthographe sont déjà des signes que le site n’est pas sérieux. Normalement, une vraie entreprise soigne son image pour montrer son professionnalisme et cela implique une écriture correcte. Cependant, des fautes de frappe peuvent survenir. Ce détail ne permet pas de déduire qu’il s’agit d’un faux site.

La mise en page est également un moyen de voir s’il s’agit d’un site douteux ou non. S’il affiche des images de tailles différentes ou utilise des polices de caractères basiques, vous devez être prudent. De même, si le site fait constamment une erreur d’affichage, la méfiance est de mise. Les boutiques en ligne fiables impressionnent leurs visiteurs dès la page d’accueil, illustrée par des photos appropriées et de belles polices de caractères.

Les mentions légales sont indispensables pour un site fiable et digne de ce nom. Ainsi, si le commerce en ligne ne dispose pas de cette page, il ne faut pas s’attarder. D’ailleurs, les mentions légales sont obligatoires pour les professionnels, qu’ils vendent un produit ou non. Cette page comprend souvent des numéros de téléphone, des adresses électroniques ou le nom de l’entreprise.

En savoir plus sur la réputation et la présence digitale !

Ce dernier conseil est essentiel pour vérifier la fiabilité d’un site en ligne. Les bonnes entreprises sont souvent présentes sur les réseaux sociaux. Il suffit de taper leur nom pour les trouver. En regardant la fréquence des posts, les interactions et le nombre de followers, on a déjà une idée de la qualité et de la fiabilité d’une entreprise.

Les avis des clients sont une arme puissante pour plus de confiance. Bien sûr, on ne se fiera pas complètement à tous les avis, mais cela nous donne une petite idée de l’entreprise. Pour trouver ces recommandations, vous pouvez vous servir du moteur de recherche Google ou lire les commentaires sous les publications dans les réseaux sociaux.

La vérification du nom de domaine et l’âge du domaine ne doivent pas être négligés. Les arnaqueurs utilisent des noms célèbres et n’apportent que des modifications minimes à leur entreprise. En ce qui concerne l’âge du domaine, vous devriez vous concentrer sur ceux qui existent depuis un certain temps, car les escrocs se retrouvent souvent dans les plus récents. 

Pourquoi faire appel à une agence de création de site web ?
Créer des interfaces digitales pleinement conformes aux attentes des utilisateurs